[Lecture Geek] Le Monde Selon Final Fantasy : comment une licence culte du JRPG s’est inspirée des mythes d’antan

Cette année, j’ai eu la chance de pouvoir étoffer ma rubrique dédiée à la lecture dite « geek » et de l’animer bien plus régulièrement que les années précédentes et ce grâce, notamment, à Third Editions, maison d’édition toulousaine spécialisée dans les analyses, Making of et informations diverses et variées sur nos licences préférées. Dans cet article, je vous parlerai du Monde Selon Final Fantasy: le RPG Japonais comme Mythe Moderne écrit par Rémi Lopez et l’un des derniers ouvrages de l’année publié par l’éditeur. Publié en édition First Print (exclusivement sur le site de Third mais déjà en rupture de stock) et en édition standard dans vos librairies préférées le 1er décembre 2022, Le Monde Selon Final Fantasy fait le point sur les thèmes de chaque Final Fantasy sorti jusqu’à aujourd’hui, ou presque.

Cet article est rédigé à partir d’une version standard papier fournie par la maison d’édition Third. Un grand merci à eux pour leur confiance. C’est en effet le quatrième ouvrage sur lequel je peux vous proposer un article.

« Cet ouvrage a été écrit dans l’optique d’ouvrir une porte vers une nouvelle façon d’appréhender le jeu de rôle japonais. Un niveau de lecture qui ne cherche pas à prêter des intentions particulières aux développeurs, attribuer des références cachées et surtout prétendre détenir la vérité absolue. Nous n’allons pas nous éloigner de Final Fantasy en digressant à outrance, mais au contraire voyager vers l’intérieur, creuser la substantifique moelle du genre pour révéler, espérons-le, la source, l’énergie commune aux récits modernes de ce type et à ceux que nos ancêtres faisaient vivre par leurs traditions orales. »

C’est sur ces mots que Rémi Lopez clôture son introduction et nous prépare le terrain à la lecture de son ouvrage de plus de 300 pages. L’auteur est un admirateur, à n’en point douter, du JRPG. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sa plume notamment dans La Légende Chrono Trigger mais également les 2 volumes de Persona, Derrière le Masque dont il est co-auteur sur le premier et auteur sur le deuxième.

Au travers de 14 chapitres (dont 2 sont dédiés à eux seuls à Final Fantasy VII), l’auteur se concentrera sur les codes, les thèmes, les symboles et les mythes dont se sont inspirés les 15 Final Fantasy majeurs (de I à XV), hors suites, hors spin-off, et hors MMORPG, sortis à ce jour.

Dans une approche analytique mais surtout psychanalytique et psychologique, Le Monde Selon Final Fantasy trouve son point d’ancrage dans les travaux de Carl Jung, Joseph Campbell, Erich Neumann ou encore Marie Louise von Franz, pour ne citer que quelques noms que nous retrouvons de façon récurrente dans cet ouvrage. D’où vient la symbolique du combat entre la lumière et les ténèbres? Quelle signification peut-on donner aux éléments? De quoi sont inspirés les Espers? L’anima, la persona, des thématiques présentes dans un bon nombre d’opus de la licence. C’est autour de nombreuses de ces réflexions et questions que Rémi Lopez a façonné son livre, dans un but explicatif, oui, mais surtout analytique pour comprendre l’essence même de la licence dans son écriture. Des thématiques aussi diverses que variées sont donc présentes dans cet ouvrage, explorant des notions telles que la divinité, l’héroïsme, mais aussi la royauté, et la technologie, leur signification et leurs enjeux.

Cloud, Cecil, Djidane, Noctis, des héros mais qui ont d’une manière ou d’une autre embrassé cette notion de manière différente, et au travers de mythes bien plus anciens qu’on ne l’imaginait. De l’Egypte à l’Inde, en passant par des récits bien plus bibliques, d’Orient et d’Occident. La lecture du Monde Selon Final Fantasy n’est pas du tout repos, la plume de Rémi Lopez peut parfois être perçue comme plutôt « lourde » (et c’était déjà le cas dans ses ouvrages dédiés à Persona) et les liens faits aux nombreux psychanalystes et mythologies peuvent s’avérer souvent un peu compliqués à comprendre.

Néanmoins, le contenu de cet ouvrage se dévoile passionnant tant par son approche psychologique qu’explicative des thèmes et symboles qui ont inspiré la licence toute entière. Chaque chapitre est dédié à un seul épisode de Final Fantasy, et tout en proposant des chapitres relativement courts, leur contenu est complet et feront même parfois un parallèle avec d’autres licences du genre. Persona/Shin Megami Tensei, mais également Wild ARMS, ou encore Golden Sun et Skies of Arcadia, entre autres.

Third Editions a une nouvelle fois opté pour un format bien plus grand qu’à l’accoutumée et une mise en page bien plus aérée et colorée. Chaque chapitre se voit habillé de plusieurs citations, et dialogues, les titres sont en couleur et chaque chapitre est illustré d’une somptueuse image présentant l’univers de l’épisode qui sera analysé. Un ouvrage aussi beau dans son contenu que dans son aspect visuel qui s’ancre parfaitement dans la catégorie des « beaux livres » à avoir dans sa bibliothèque.

Explorant les thématiques, symboles et mythologies dans l’entièreté de la licence Final Fantasy, Rémi Lopez propose ici un ouvrage complet mais non sans complexité à travers une étude et une analyse approfondie dont les sources psychanalytiques, psychologiques et mythologiques permettent de mieux expliquer les enjeux des différents opus et leur approche tant en termes d’écriture que scénaristique qui a rendu la licence aussi culte au fil des années et générations. Un ouvrage qui se voit être « simplifié » dans sa compréhension quand on connait les opus explorés. Attention, certains passages peuvent dilvulgâcher des moments clés des jeux, je pense notamment à Final Fantasy VII.

2 commentaires sur “[Lecture Geek] Le Monde Selon Final Fantasy : comment une licence culte du JRPG s’est inspirée des mythes d’antan

Ajouter un commentaire

  1. Mais je l’ai raté celui-là 😭
    Voilà ce que c’est de lire sa boîte mail en diagonale (oui j’ai déjà pris quelques livres chez Third 😅)
    En plus il a l’air incroyable, vu ce que tu rapportes… Bien plus qu’un « simple » résumé ou making-of, ça a l’air dingue en terme d’analyse…
    Et superbes photos au passage 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :