[Avis] Lost Judgment – Les Dossiers de Kaito: Quand Yagami n’est pas là…

Kaito danse. Ou en tout cas, s’occupe de sa première grosse affaire en solo. Alors même que Lost Judgment n’était pas encore sorti, Sega et RGG avaient déjà prévu de continuer de proposer du contenu pour les aventures de Tak et Kaito. Au programme, plusieurs DLC prévus de sortir entre la sortie du jeu, soit le 24 septembre 2021, et l’automne 2022, le tout réuni dans un season pass. Evidemment, si je ne me suis pas attardée sur les précédentes extensions, une seule me faisait de l’œil, la dernière et je me devais de vous en parler. Nommée The Kaito Files, ou dans notre langue de Molière, les Dossiers de Kaito, celui-ci propose une affaire inédite, qui permet cette fois-ci de prendre les commandes de Masaharu Kaito, associé de Yagami et ancien yakuza. Sorti le 28 mars 2022, le DLC Les Dossiers de Kaito est inclut dans la version Ultimate (digitale uniquement) de Lost Judgment, dans le Season Pass moyennant 34€99 ou encore vendue séparément pour 29€99.

Kaito est-il un enquêteur aussi doué que son associé ? Après 8h30 de jeu, histoire de cette extension bouclée, je vous livre mon avis sur cette dernière extension de Lost Judgment. Article garanti sans spoilers. Au passage, je vous invite à lire mon avis sur Lost Judgment (mon GOTY 2021, évidemment).

Cet avis a été réalisé à partir d’une version PS5 indépendante du Season Pass fournie par l’éditeur que je remercie infiniment pour leur confiance et leur gentillesse.

Nous sommes en 2022, l’affaire de Lost Judgment est close mais Yagami continue de faire tourner la boutique. Parti prêter main forte à Genda pour un nouveau cas (avec des explications très WTF qu’on reconnaît à RGG), il confie donc Yagami Detective Agency à son ami et associé, Masaharu Kaito, qui ne manque pas de s’inspirer des méthodes de Tak pour remplir les caisses. On quitte donc les décors d’Ijincho pour revenir au QG de Kamurocho. Après avoir résolu une affaire d’escroquerie, un homme d’affaires fait appel à l’ancien yakuza pour retrouver sa femme…officiellement décédée depuis 2 ans. Une affaire difficile, qui demande au détective en herbe de renouer avec les démons de son passé.

Cette extension n’invente pas grand chose, et son scénario s’avère finalement quasi évident mais réserve néanmoins quelques surprises bienvenues et qui font tout le charme des licences du studio (Yakuza, Judgment). Pour autant, RGG continue sur sa lancée de proposer une écriture soignée tant pour l’affaire en elle-même mais surtout dans la profondeur qu’ils ont décidé de donner à Kaito. Alors qu’un partie de son histoire était omniprésente dans Judgment, cette extension permet de creuser un peu plus dans son passé de jeune yakuza.

Une extension efficace dans ses propos qui permet de renouer également avec le gameplay brillant de Judgment et retrouver les saveurs du beat’em all. En effet, à l’instar de Yagami, Kaito se dote de deux styles de combats, façonnant ainsi une certaine diversité dans les affrontements, qui restent encore et toujours particulièrement grisants. Des techniques de combats brutales, à l’image du personnage qui les manie.

Petite nouveauté dans la recherche d’indices: les sens de Kaito sont exploités, ou en tout cas son ouïe et son odorat aussi bien utiles durant les phases de recherche que dans le monde ouvert. Pour le reste, on retrouve les mécaniques déjà implantées dans Judgment et Lost Judgment: les poursuites, les filatures, les déguisements et le drone.

En tant que simple DLC, son contenu se veut être exclusivement scénaristique. Ainsi, si on peut s’adonner aux nombreux mini-jeux présents aux quatre coins de la ville, oubliez tout espoir de vous perdre dans un contenu secondaire quelconque. D’où sa durée de vie de moins de 10h, bien qu’on puisse accorder que cela reste généreux tout mesure gardée… mais pas forcément au prix vendu.

En effet, il faut débourser pas moins de 30€ pour avoir accès aux Dossiers de Kaito seuls, un prix exorbitant quand on compare au prix du Season Pass, qui inclut les extensions précédentes. A chacun d’y trouver son bonheur dans cette proposition.

Dans les grandes lignes, cette extension se veut être exclusivement du fan service au personnage de Masaharu Kaito. Des combats brutaux et grisants, ainsi que quelques nouveautés de gameplay bienvenues pour renouer avec l’univers, et un scénario dont le fond permet surtout d’apporter de la profondeur à l’ex-yakuza. Le retour dans Kamurocho aux côtés de Kaito est un régal, c’est indéniable. Malheureusement, on peut sans mal discuter de son rapport durée de vie/prix. Pas de contenu annexe, un scénario de moins de 10h de jeu au prix de 30€, contre un Season Pass à 35, en imaginant que le contenu précédent puisse ne pas forcément intéresser, oui, le nouveau modèle économique choisi par Sega pourrait lui causer des torts.

Les plus

  • Un scénario qui apporte de la profondeur au personnage de Kaito et l’écriture qui va avec
  • La durée de vie du scénario plaisante
  • Les combats toujours aussi grisants grâce aux nouveaux styles
  • De nouvelles techniques de recherche (les sens de Kaito)

Les moins

  • Pas de contenu annexe, écourtant donc drastiquement le retour à Kamurocho
  • Un prix, seul, largement discutable

Un commentaire sur “[Avis] Lost Judgment – Les Dossiers de Kaito: Quand Yagami n’est pas là…

Ajouter un commentaire

  1. Dommage que les nouveautés soient seulement exploitables le temps du DLC et que celui-ci ne permette pas d’exploiter le potentiel de Kaito…
    Mais une jauge verte donc ça semble malgré tout satisfaisant !
    Difficile de tester un contenu scénaristique sans spoiler, GG !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :