[Avis] 13 Sentinels Aegis Rim: La SF s’est elle trouvée une nouvelle référence?

Acclamé par la critique et à quelques mois de sa sortie sur Nintendo Switch, prévue pour le 12 avril prochain, je me suis attelée à découvrir 13 Sentinels Aegis Rim, le dernier bébé de Vanillaware (Odin Sphere, Dragon’s Crown), dans sa version PS4, sortie en 2020 sur notre vieux continent.

Après 45h de jeu (temps de jeu qui semble m’être totalement propre), me voilà fin prête à vous en parler. 13 Sentinels Aegis Rim, un RPG aux airs de visual novel à ne surtout pas manquer?

Cet avis est rédigé à partir d’une version physique commerciale PS4 que l’on m’a offert récemment.

L’histoire prend place en 1985, dans un Japon dévasté. Nous faisons la rencontre de Iori et Juro, 2 lycéens mais aussi pilotes de Sentinelles, des « robots » géants capables de terrasser les ennemis qui frappent leur ville: des Kaiju (d’immenses créatures, dans la pop culture menées par Godzilla ou encore King Kong). Nous voilà donc plongés au cœur d’un combat qui est sur le point de ravager le pays.

Mais ça, ce n’est que la partie visible du gigantesque iceberg qu’est le scénario de 13 Sentinels Aegis Rim. Sous ses airs de « Pacific Rim » du jeu vidéo, le jeu de Vanillaware sous l’égide d’Atlus renferme une histoire bien plus dense et bien plus complexe que ce qu’on peut imaginer. Et par souci de ne rien vous dévoiler, je ne traiterai pas les détails ni où souhaitent nous emmener les scénaristes.

Une chose est sûre, Vanillaware n’a pas manqué de s’inspirer de nombreuses œuvres de science-fiction pour proposer à ses joueurs un scénario solide et passionnant. Pour les plus évidentes, on y retrouve une touche de Terminator ou encore une pointe de la Guerre des Mondes, pour ne citer qu’elles, ainsi qu’à de nombreuses références à des œuvres aussi bien nippones qu’occidentales, aussi bien cinématographiques mais aussi littéraires ou encore de la sphère manga . Ainsi, le jeu ne peut que ravir les fans du genre tant il maitrise son sujet à la perfection, tant il réussit à exploiter des œuvres existantes tout en proposant un scénario unique avec son identité qui lui est propre.

Tout au long de notre périple, nous suivons donc 13 personnages, 13 pilotes, dans 13 histoires qui finissent toutes par se regrouper en une seule. Des histoires passionnantes, captivantes, ficelées aux petits oignons mais dont la complexité mettra à mal notre sens de la compréhension immédiate. C’est un fait, 13 Sentinels Aegis Rim est un jeu difficile à comprendre si on prend chaque pièce du puzzle séparément mais qui saura faire la lumière sur son scénario au moment venu. Mais malgré cet indéniable brainstorming, on suit avec engouement chaque scène, chaque dialogue, chaque miette de piste laissée par ci par là pour tenter de trouver le fin mot de cette incroyable histoire.

Au cœur de ces histoires des personnages au tempérament, aux personnalités et aux valeurs différentes. Evidemment, on s’attachera plus facilement à certains, mais sachez qu’ils sont tous complémentaires et qu’ils apportent tous quelque chose d’unique au scénario. De leur character design soigné, à leur histoire respective poignante en passant par leur évolution au fil des chapitres, j’ai, encore maintenant, beaucoup de mal à me détacher de certains pour en préférer d’autres.



Manette en mains, 13 Sentinels propose 2 modes bien distincts pour varier les plaisirs. Le premier, le mode Aventure, en 2D, celui qui regroupe les différentes perspectives des 13 personnages que nous suivons, dans lequel nous alternons entre dialogues et pensées pour terminer un chapitre d’histoire. Chaque nouvelle interaction peut potentiellement amener à une nouvelle branche de scénario et ainsi déverrouiller la suite. Parfois, il faut compléter des prérequis pour continuer l’histoire d’un des personnages, soit terminer un chapitre d’un personnage en particulier soit terminer une bataille bien particulière.

Ce qui amène au deuxième mode, le mode Bataille. Orienté jeu de stratégie, celui-ci nous amène dans différentes zones de la ville, à la façon d’un plateau de jeu, dans lesquelles le but est de venir à bout de nombreuses vagues d’ennemis aux côtés de nos 13 pilotes et défendre des « terminaux ». Ainsi nous pouvons faire combattre au maximum 6 attaquants de notre choix, et poser les derniers personnages restants en défense autour des terminaux.

De prime abord, ce mode semble prendre une dimension assez anecdotique notamment due à la facilité des combats (même en mode normal) ainsi qu’à la difficulté de le regrouper avec le mode Aventure. Mais au fil des batailles se dessine un gameplay bien plus grisant et addictif qu’il n’y parait. Au programme, la possibilité de déverrouiller de nombreuses attaques pour les différentes Sentinelles ainsi de les améliorer, provoquant ainsi une véritable sensation de puissance au gré des combats, ainsi qu’un bestiaire qui ne manque pas de surprises.

Un troisième mode, les Archives, vient s’ajouter aux deux précédents et regroupe toutes les informations obtenues au fil que nous avançons dans l’un ou l’autre mode. Une mine d’informations pour un lore incroyablement dense.

En outre, 13 Sentinels propose deux types de gameplay à l’opposé l’un de l’autre mais qui se complètent parfaitement. L’un propose quelque chose de « posé » permettant ainsi de se concentrer sur le scénario, l’autre, bien plus dynamique et nerveux, permettant ainsi au mode Bataille de trouver sa place et son importance bien plus facilement qu’on ne l’aurait imaginé.

Graphiquement, l’œuvre SF de Vanillaware est à des millénaires de ce qui nous est proposé habituellement. Avec des plans entièrement dessinés à la main, 13 Sentinels est un régal visuel tant par cette patte graphique unique que sa direction artistique somptueuse et dépaysante. 13 Sentinels est clairement une ode à la contemplation, tout ce qu’il y a de plus simple, sans artifices, et nous transporte dans son univers et son scénario explosif.

Notons également le génie de la mise en scène allié à la somptueuse bande originale qui renforcent le sentiment et la dimension épique de ce qu’il se passe à l’écran, le tout avec un doublage japonais aux petits oignons.

Autre point très important à mettre en valeur: la localisation française des textes. Si quelques coquilles sont présentes, notamment quelques fautes d’orthographe pas bien méchantes ou quelques oublis de mots, le jeu propose une traduction dans notre langue de Molière très qualitative et permet d’être accessible au plus grand nombre de joueurs ainsi qu’une immersion totale dans ce récit dont il vaut mieux ne pas en perdre une miette. Une initiative à acclamer, à applaudir et à soutenir.

Avec tous les superlatifs que j’ai pu utiliser tout au long de ce papier, impossible pour vous de ne pas avoir compris que j’ai tout bonnement adoré 13 Sentinels Aegis Rim. Une aventure unique grâce à un scénario certes complexe dans son déroulement mais dont l’écriture minutieuse permet de s’immerger pleinement dans son univers. Visuellement aussi somptueux que le reste, mené tambour battant par un doublage original de qualité ainsi que par une bande originale épique, 13 Sentinels propose une expérience unique qui ne manquera pas de ravir les aficionados de SF. Du côté de ses défauts, je n’en trouve pas vraiment, mises à part quelques coquilles dans la traduction française ou peut-être le manque de « défis » dans le mode bataille (à voir en difficile). Quoi qu’il en soit, je le referai sans hésiter dans sa version Nintendo Switch.

Les plus

  • Un scénario passionnant
  • La SF compte indéniablement une nouvelle œuvre immanquable
  • De nombreuses inspirations et références aux grands noms du genre
  • La DA dépaysante
  • La bande originale épique
  • La localisation française des textes
  • Le mode Bataille addictif
  • Le développement des 13 personnages

Les moins

  • Quelques erreurs dans les sous-titres
  • Le mode bataille trop facile dans l’ensemble

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :