[Avis] Destiny 2 Pack 30e anniversaire: quel contenu pour célébrer les 30 ans de Bungie?

En 1991 naît Bungie Software Products Corporation, ou tout simplement Bungie, grâce à deux étudiants de l’université de Chicago, Alex Seropian et Jason Jones. Dans leur palmarès, nous retrouvons Marathon, la saga Myth sortie sur PC et MacOS ou encore Oni également sorti sur PlayStation 2. En 2001, le studio quitte son indépendance pour rejoindre la famille des studios Microsoft, et connaît la consécration grâce à un certain Halo Combat Evolved, véritable fer de lance pour la Xbox et saga phare des différentes générations du constructeur américain aujourd’hui étoffée d’un nouvel épisode: Halo Infinite. Halo est une réussite et Bungie continue de développer sa licence pour finalement reprendre son indépendance après la sortie d’Halo 3 en 2007. Mais Bungie n’abandonne pas le Major pour autant et continue de travailler sur Halo 3 ODST et Halo Reach pour finalement quitter le navire pour de bon, laisser les pleins pouvoirs à 343 Industries et se lancer dans une nouvelle licence: Destiny.

Le premier opus, sorti en 2014, est le fruit de la collaboration entre Bungie et Activision et connait un franc succès, rassemblant des millions de joueurs dans ce qui a été le précurseur des fameux « jeux à service ». Les années passent, les extensions s’accumulent, Bungie ne s’arrête pas de faire vivre son MMO FPS et sort une suite en 2017. Aujourd’hui dans sa 4eme année Destiny 2 et le studio continuent leur petit bonhomme de chemin, sans Activision, et s’apprêtent à lancer une sixième extension, La Reine Sorcière, prévue pour février 2022. Mais en attendant, Bungie fête son 30eme anniversaire et il était forcément de mise de fêter ça en grandes pompes.

Au programme, du contenu aussi bien gratuit que payant dans un pack 30e anniversaire, au prix seul de 24€99 ou encore en offre groupée avec La Reine Sorcière pour 99€99. Après une très grosse pause, me voilà de retour dans la peau de ma chasseuse pour vous délivrer mon avis sur cet événement qui sent bon la nostalgie et l’histoire de Bungie.

Cet avis est rédigé grâce à un code du pack seul fourni par l’éditeur que je remercie infiniment pour leur confiance.

Revenir sur Destiny 2 n’a pas été une mince affaire surtout pour me remettre à niveau et profiter du contenu payant de ce 30eme anniversaire.

Si vous optez pour une expérience gratuite de l’événement, Destiny 2 vous propose une toute nouvelle activité, les Défis d’Eternité. Animés par l’Agent des Neufs Xûr et son Cheval Stellaire (me demandez pas je ne sais pas), cette activité à 6 joueurs, avec ou sans matchmaking, propose une série de plusieurs étapes très rapides à réaliser dans laquelle nous sommes amenés à combattre les différents ennemis de la licence. Cette activité permet notamment de s’adonner à la quête Opus Magnum qui permet d’obtenir le pistolet Prédécesseur (Forerunner en anglais) inspiré du Magnum d’Halo.

Grossièrement inspirés de la Ménagerie, activité aujourd’hui disparue du contenu de Destiny 2, les Défis d’Eternité font passer un bon moment, bon enfant et bourrés de petits clins d’œil. On y découvrira une nouvelle fois l’obsession de Bungie pour le chiffre 7. Terminer ces défis permettent d’obtenir des clés qui ouvrent la cache d’armes de Xûr et récompensent les joueurs de vestiges inspirés de l’arsenal du Major, d’Halo Combat Evolved à Halo Reach.

Pour ceux ayant craqué pour le contenu payant, Bungie a introduit un nouveau donjon, l’Etreinte de l’Avarice. Les donjons sont jouables à 3, sans matchmaking, semblables à des mini raids avec la difficulté et la coordination que cela implique.

Ainsi, pour pouvoir s’adonner à cette activité, il faut être au minimum 1310 de Lumière, voir 1330 pour la dernière étape. L’Etreinte de l’Avarice c’est un gros retour à Destiny 1, et s’inspire d’une activité bien connue des joueurs: la loot cave du Cosmodrome. A l’époque, nous passions des heures devant l’entrée d’une grotte d’où les ennemis apparaissaient à l’infini, « droppant » de nombreux engrammes d’armes et équipements dans l’espoir que l’un ou plusieurs d’entre eux soient « exotiques ». Un « glitch » vite patché mais que Bungie n’a pas oublié. En résulte une activité dont le maitre mot est la dérision et indéniablement la nostalgie.

Ce donjon propose plusieurs étapes dont le point commun de plusieurs d’entre elles est de charger un cristal à l’aide d’engrammes exotiques que laissent les ennemis tomber une fois vaincus. Nous y retrouvons également une course de passereau durant laquelle il faut désamorcer des mines. L’Etreinte de l’Avarice est un condensé de souvenirs, un retour à l’ambiance de Destiny 1 avec la bande son mémorable qui va avec. Mais au delà de ça, terminer le donjon c’est aussi avancer dans une quête, celle qui permet au bout de récupérer le légendaire Gjallarhorn, lance roquettes mythique du premier opus.

Contrairement à d’autres donjons, celui-ci s’avère être nettement plus accessible en termes de difficulté. En effet, il est tout à fait faisable seul, dans la mesure où vous vous y frottez à niveau. Pour ma part, après plusieurs jours de quêtes et autres contrats, j’ai pu le terminer en étant 1310 de lumière avec l’aide d’un ami. Si cela s’est avéré plus long que difficile, nous avons pu le terminer au premier « try », comme on dit, pour dans la foulée obtenir le précieux « Gjalla » et dès le lendemain refaire les premières étapes du donjon et obtenir son catalyseur.

Evidemment, ce nouveau donjon n’a pas pour seul but de n’obtenir que cette arme en particulier, puisqu’il permet également de « looter » diverses armes bien connues des joueurs telles que le Matador-64, l’Eyasluna ou encore le Vue d’Aigle ainsi qu’un nouveau set d’armure, légèrement épineux.

Sont également inclus dans le pack payant des ensembles d’ornements pouvant modifier l’apparence de vos équipements inspirés de Marathon, l’un des premiers jeux de Bungie.

En combinant le contenu payant et gratuit de ce 30eme anniversaire, l’événement propose une expérience complète et plaisante. Si la nostalgie fait la part belle, la qualité du contenu en elle-même n’est pas en reste. D’Halo à Destiny 1 en passant par Marathon, Bungie festoie dignement ses 30 bougies et son histoire. Des Défis d’Eternité délirants au donjon l’Etreinte de l’Avarice qui sent bon les souvenirs de nos premières heures sur le MMO FPS aujourd’hui devenu incontournable, mon rapide retour sur Destiny 2 fut épique. Pour autant, on peut déplorer le prix du pack seul, 24€99 pour une seule activité supplémentaire (le donjon) et ses loots exclusifs, une arme exotique (certes mythique) et quelques ensembles cosmétiques peut paraître légèrement élevé pour les petites bourses. Quoi qu’il en soit, en le couplant à l’Avènement, événement de chaque fin d’année, Destiny 2 propose quelque chose de solide en attendant la Reine Sorcière qui débarquera en février prochain.

Les plus

  • Un condensé de l’histoire du studio
  • La nostalgie à Destiny 1 omniprésente dans l’Etreinte de l’Avarice
  • Halo à l’honneur dans le contenu gratuit
  • Une ambiance toujours aussi maitrisée
  • Le retour de l’arme prodige, le Gjallarhorn
  • Le retour de certaines armes de Destiny 1
  • Un nouveau set d’armures exclusif au donjon

Les moins

  • Un prix du pack seul un poil élevé pour un contenu assez restreint
  • Ca manque de quelques licences du studio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :