[Avis] Destiny 2 Au Delà de la Lumière: un retour aux sources en difficulté

Un an après Bastion des Ombres, Destiny 2 revient dans une troisième extension majeure nommée Au-delà de la Lumière. L’année dernière, Bungie faisaient revenir les Ténèbres, force ennemie présente, mais dont on ne connaissait rien, depuis le premier Destiny. Et dès lors, le studio a décidé de jouer la carte du retour, de la nostalgie et du développement d’un scénario parfois trop vague ou trop implicite depuis la naissance de sa licence.

Au-delà de la Lumière est une suite directe de Bastion des Ombres et des saisons qui ont suivi tout au long de l’année. Il est donc logique que les Ténèbres soient une nouvelle fois au cœur de ce que cette nouvelle extension a à nous raconter sans en oublier les questions restées sans réponses depuis… la chute du Jardin Noir, ultime mission des Gardiens dans Destiny 1.

Bastion des Ombres ravissait par son scénario qui a permis de mettre un peu plus de lumière sur le lore du jeu. Ce que les développeurs ont entendu. Car Au Delà de la Lumière continue dans cette lancée. Pour la première fois en 6 ans, Bungie a décidé de faire revenir une vieille connaissance, qui jusqu’alors n’en était restée qu’une inconnue (oui, oui, je suis sûre que vous voyez de qui je parle).

Mais avant toute chose, parlons de ce que Bungie a décidé de nous raconter cette fois-ci. Les Ténèbres sont là, détruisant des planètes sur son passage. Mais les Ténèbres n’agissent pas seules, et le premier affrontement qui opposera les Gardiens à cette force surpuissante se fera contre Vigris, la Kall des Ténèbres désireuse de se venger du Voyageur et remettre son peuple Eliksni sur pied. Mais la puissance des Ténèbres est telle que la Lumière ne suffit pas. Et si la meilleure arme contre elles était de maîtriser leur pouvoir?

Nous nous rendons donc sur Europe, une toute nouvelle lune, celle de Jupiter, somptueusement embellie par son climat, et dont la glace est le décor omniprésent de cette nouvelle extension. On la découvrira au travers de plusieurs missions principales et dont le but final nous ravi. Car tout au long de cette demie dizaine d’heures de ce nouveau périple, Destiny 2 Au Delà de la Lumière nous apprendra à maitriser un nouveau pouvoir, la Stase, devenant sans grande surprise, une nouvelle doctrine totalement indépendante des précédentes. Et au fil des heures, l’apprentissage de ce nouveau pouvoir apporte bel et bien ce renouveau que l’on aime tant voir dans Destiny. Chaque classe de Gardien la maîtrise différemment, mais le résultat reste le même, on aime en user et en abuser tant sa puissance est sans appel.

Mais l’extension ne s’arrête pas à une lutte bête et méchante contre les Ténèbres et saura apporter de nombreuses réponses aux questions que l’on pouvait se poser depuis de nombreuses années. Ainsi, le retour de l’Exo Inconnue n’est pas là par hasard et Bungie a brillamment su nous raconter un peu de son histoire. D’où elle vient, qui elle est, sans réellement s’attarder sur la question, nous voilà enfin un peu plus rassasiés de précieuses informations que l’on n’attendait plus, et nous gratifient d’un précieux cadeau en fin de quête principale.

Mais cette nouvelle quête, comme aux habitudes du studio, se finit vite, très vite, trop vite, nous plongeant donc au bout d’environ 5h déjà en quête de nouvelles armes et équipements. Si vous n’avez pas joué à Destiny 2 durant sa dernière année, sachez que nous commençons cette nouvelle aventure avec une Lumière de 1050 et il faudra bien évidemment se refaire une beauté et une puissance pour les nouvelles activités de haut niveau. Et malheureusement, la faute à la crise sanitaire actuelle et une équipe toujours en télétravail, le contenu se voit amputé d’activités que l’on jugeait déjà autrefois trop limitées. Si les quêtes de l’end-game sont toujours présentes, les Saisons présentes depuis Bastion des Ombres sont elles aussi de retour, à noter que celle en cours permettra de retrouver un revolver exotique de Destiny 1 qui ravira les puristes, mais le contenu se voit malheureusement encore plus limité qu’à l’accoutumée. Un seul nouvel assaut, pas de nouvelles map PvP, mais un nouveau Raid, disponible depuis le 21 novembre, la Crypte de la Pierre.

Il faut donc s’accrocher à ce que l’on nous propose pour atteindre les 1250 de Lumière conseillés pour espérer terminer ce nouveau Raid avec un contenu malheureusement moindre comparé à d’habitude. Surtout que le jeu s’est vu temporairement retirer un contenu immense, certes justifié par ce nouveau scénario. Ici on parle de nombreuses planètes supprimées de Destiny 2 et tout le contenu de l’An 1. Le sentiment de faire et refaire les mêmes activités est bel et bien présent, on commence à avoir l’habitude avec la licence mais nous restons indulgents face aux difficultés rencontrées par les équipes. Pour autant, les heures continuent de s’additionner car le plaisir de jouer à Destiny reste bel et bien présent, grâce à ce nouveau lieu, Europe, qui cache de nombreux secrets à découvrir mais aussi grâce à son gameplay toujours aussi efficace.

2020 n’est pas seulement synonyme de nouvelle aventure pour la licence mais bien évidemment de nouvelle génération. Et Bungie a pensé à tout pour les possesseurs de PS5 et Xbox Series X, et mettra en ligne dès le 8 décembre, une mise à jour gratuite d’optimisation pour les nouvelles consoles. Au menu, de la 4K et du 60 FPS. De quoi (re)découvrir Destiny sous un nouveau jour sur consoles.

Si Bungie peine a réellement innové dans l’expérience de Destiny 2, le scénario et les nouveautés d’Au Delà de la Lumière réussissent à nous remettre l’eau à la bouche. Grâce aux réponses apportées à certaines questions que l’on se posait depuis déjà 6 ans, une nouvelle lune à explorer et à un nouveau pouvoir, cette nouvelle extension apporte tant bien que mal son lot de satisfactions. Malheureusement, le contenu supprimé et le peu ajouté redonne une fois de plus un réel sentiment de tourner en rond. Mais le but n’en reste pas moins des plus important: terminer le nouveau Raid, un réel accomplissement pour tout joueur PvE de Destiny. Côté PvP, peu de nouveautés, on prend les mêmes et on recommence, seul l’ajout d’équipements dits Experts dans le Jugement d’Osiris permettra aux joueurs compétitifs de se mettre quelque chose sous la dent.

Les plus

  • Un scénario dans la lignée de Bastion des Ombres, qui développe enfin celui de Destiny 1 resté trop vague jusque là
  • L’Exo Inconnue, son histoire, son passé, et sa VF sublimée par Elodie Fontan (Baby Sitting 2, Nicky Larson)
  • La Stase, nouveau pouvoir au top de sa forme
  • Le retour de certaines armes emblématiques de Destiny (non, toujours pas de Gjallarhorn, ça viendra peut-être)
  • Le plaisir de remettre les mains sur Destiny et son gameplay efficace

Les moins

  • La suppression du contenu de l’année 1 (même si justifiée dans le scénario)
  • Un nouveau contenu moindre en PvE et inexistant en PvP, la faute à la crise sanitaire obligeant l’équipe de travailler à distance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :