[Avis] Luigi’s Mansion 3: Il en a dans l’aspirateur

Toujours resté dans l’ombre de son frère, il y a 18 ans, Luigi à su prouver qu’il n’était pas qu’un personnage d’arrière plan grâce à l’arrivée de Luigi’s Mansion au lancement de la Gamecube. Les années passent et ce n’est que 12 ans plus tard que le chasseur de fantômes en salopette verte revient dans un second opus, cette fois-ci sur 3DS. Depuis, retour au silence radio. Puis est arrivé ce doux vendredi de septembre 2018, le 14 si on veut de la précision, jour d’un nouveau Nintendo Direct, durant lequel Luigi’s Mansion 3 est annoncé en exclusivité sur la Switch. Un peu plus d’un an plus tard, c’est le grand jour et depuis ce 31 octobre 2019, nous pouvons enfin retrouver Luigi dans une nouvelle aventure ectoplasmique. Le meilleur jeu 2019 de la Switch?

Invités par Ambre Bruscade dans l’hôtel Le Repos Éternel, Luigi, Mario, Peach et les Toad vont vite découvrir que tout n’était qu’un piège. Livré à lui-même dès la première nuit, Luigi doit tout faire pour sauver ses amis et les sortir de leurs prisons, des tableaux. Accompagné de son fidèle Ectochien et de son vieil ami, le professeur K. Tastroff, notre chasseur de fantômes tout de vert vêtu aura du pain sur la planche et des étages à grimper pour pouvoir tous les libérer.

Dès les premières minutes de jeu, Luigi’s Mansion 3 fascine de bien des manières. On y découvre les mécaniques de l’Ectoblast, l’aspirateur à fantômes, à la fois complexes à prendre en main, mais passionnantes et génialement marquantes au fil des heures. Outre la possibilité d’aspirer et souffler, l’Ectoblast GL-U permet à Luigi d’explorer les moindres recoin de cet hôtel de malheur grâce à la ventouse collante, la bourrasque, la possibilité de révéler des objets invisibles et bien évidemment l’invocation de Gluigi, un clone gluant. Les heures passent, les fantômes trépassent, et le gameplay se dévoile aussi varié et plaisant que parfois compliqué dans ses perspectives.

Sans grande surprise, cette nouvelle aventure dans le manoir de Luigi opte pour une histoire à la Mario. Des personnages à sauver, des ennemis à vaincre, des énigmes à résoudre, tout ce qu’il y a de plus simple, et il n’a pas besoin de plus. Car de bout en bout, Luigi’s Mansion 3 est incroyablement inspiré. Son level design aussi varié que passionnant à explorer, ses innombrables secrets, et ses boss de grande classe en font une expérience remplie du génie et du talent de Next Level Games. En tout ce sont pas loin d’une vingtaine d’étages qu’il vous faut explorer avec tout un lot de secrets et énigmes à résoudre et découvrir pour avancer. Je ne saurai que trop bien mettre en avant la variété du gameplay tant pour ses boss que pour vider tout étage de ses nombreux secrets et découvrir les nombreux clins d’œil. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que notre cerveau ne manque pas de bouillonner à chaque nouveau défi.

Bourré d’humour, il ne manque pas de nous faire décrocher un sourire par ci par là, et si le thème d’Halloween est bel est bien présent, son approche est loin des sursauts et de la peur. On tire plus sur la découverte et le stress des mécaniques pour obtenir un nouveau bouton d’ascenseur et éviter de perdre nos précieux os dorés.

Une fois de plus, la petite Switch nous prouve à quel point elle peut en avoir dans le sac et que ses exclusivités en font sa force graphique et technique. Sans crier à la perfection, Luigi’s Mansion 3 ne présente que peu de réels défauts techniques. Mis à part de rares chutes de framerate, Luigi’s Mansion 3 est un jeu très bien développé qui exploite fort bien la machine, tant en mode nomade que sur TV. 

Côté contenu, il faut compter un peu moins d’une quinzaine d’heures pour voir la cinématique de fin du scénario, sans trop forcer dans la récupération de gemmes. Bien évidemment le 100% nécessite un peu plus de temps. Nous pouvons également nous adonner aux Jeux de l’étrange, un mode multijoueurs en local dans lequel chaque équipe se bat pour marquer le plus de points en chasse aux fantômes. Enfin, la Tour hantée est le mode en ligne dans lequel, à l’image de l’expérience solo, nous devons grimper les étages, générés aléatoirement, et relevé différents défis. Des modes bonus assez fun, qui rallongent la durée de vie, mais finalement assez dispensables.

Le maître mot de Luigi’s Mansion 3 est bien l’asinspiration. Il est un régal visuel tant par sa beauté graphique pure que par sa direction artistique et son level design passionnants. Sans être parfait, on peine à lui donner de réels défauts si ce n’est comment aborder ses perpectives et sa profondeur. Synonyme d’amusement pur, Luigi a de quoi faire rougir son grand frère dans cet épisode indispensable de la Switch. A ce jour, (Pokemon n’est toujours pas sorti) Luigi’s Mansion 3 est le meilleur jeu de 2019 de la petite hybride, sans aucun mal et loin devant.

Les plus

  • Le level design
  • Les façons de battre les boss
  • Une merveille graphique
  • Le retour de Luigi
  • Un appel à notre sens de l’exploration constant
  • Les énigmes pour aspirer à atteindre le 100%

Les moins

  • Les perspectives parfois difficiles à assimiler
  • Trop court?
  • Des modes multijoueurs sympathiques mais dispensables

2 commentaires sur “[Avis] Luigi’s Mansion 3: Il en a dans l’aspirateur

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup ton test, merci ! Avec tout ce qui sort en ce moment, Luigi’s mansion 3 n’est pas ma priorité, mais j’ai très envie de lui donner sa chance. 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :