[Avis] A.O.T 2 Final Battle (Switch): Une extension titanesque?

L’année dernière, je partais à la totale découverte d’Attack On Titans, de son scénario, ses personnages et son univers, sans en connaître le manga ou même l’animé. Ce n’est pas sans surprise que j’ai passé plus de 20h dans ce monde qui m’était totalement inconnu et que (spoiler alert) j’ai adoré. Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à lire mon avis sur le jeu « de base » d’Attack On Titans 2 (toujours sur Nintendo Switch). En juillet dernier, Tecmo Koei et Omega Force ont remis le couvert et proposaient une nouvelle version du jeu sous le titre Final Battle sous forme de DLC ou pour les amoureux de versions physiques, en boîte regroupant l’intégralité d’A.O.T 2. A.O.T 2 réalise-t-il un sans faute avec cette nouvelle version? Mon souvenir du jeu reste-t-il intacte? Un immense merci à Koch Media France qui m’ont permis une nouvelle fois de vous proposer cet avis. Comme d’habitude, mon article ne contiendra aucun spoilers afin de ne pas entraver la lecture ou l’animé de l’oeuvre.

1. En route pour la liberté

Tout d’abord, ne faites pas comme moi qui ait lancé aveuglement le mode Histoire, déjà terminée, d’A.O.T 2 puisque Final Battle se veut totalement indépendant du jeu de l’année dernière. En effet, pour découvrir cette extension, il faudra sélectionner le mode Episode de personnage.

Alors qu’A.O.T 2 se basait sur les saisons 1 et 2 de l’animé, Final Battle est une suite directe et reprend le récit de la saison 3. On oublie les heures passées avec notre personnage créé du mode Histoire et on se lance dans une histoire en contrôlant les personnages d’Hajime Isayama. D’Eren à Livaï, en passant par Misaka ou d’autres personnages majeurs de l’animé (et manga j’imagine), cette extension se divise en 3 « frises » distinctes donnant ainsi un point de vue différent à chaque fois. Nous découvrirons donc la vision de la Brigade d’exploration, du 104e Régiment et des Guerriers. Sous forme de missions jouables ou de narration pure, nous débloquons au fil de l’aventure de nouveaux « cristaux » de scénarios et de nouveaux personnages jouables.

Ce DLC reprend donc là où A.O.T 2 s’est arrêté et comme son nom l’indique se dirige peu à peu vers le combat final ou du moins vers le point du chute des protagonistes: leur liberté. Il y a un an (même plus maintenant), j’avais adoré sa mise en scène, ses cinématiques à la première personne qui donnaient une immersion excellente. Malheureusement, l’extension les a abandonnées pour laisser place à une narration plus statique sous forme de dialogues principalement. Et scénaristiquement, pour une novice comme moi qui n’a pas eu l’occasion de me plonger dans l’univers autre qu’en jeu vidéo, ce fut assez compliqué à comprendre alors que jusque là, je m’en sortais pas trop mal. Final Battle semble aller droit au but et ne semble narrer que les moments forts de la saison 3. J’ai eu l’impression de manquer beaucoup d’étapes, et parfois même de ne pas faire le jeu dans l’ordre qu’il fallait. En tout cas, il faut compter environ 5 heures de jeu pour arriver au bout des 3 points de vue. Si pour une simple extension c’est louable, on remarque certaines missions mises en double avec simplement un personnage différent, au détriment de la narration qui s’avère plus discrète, moins aboutie et moins claire, à mon goût, que le mode Histoire précédent.

2. A feu et à sang!

Pour Final Battle, Tecmo et Omega ont conservé le genre beat’em all et l’entièreté du gameplay du mode Histoire. Un choix que l’on ne pourra pas leur reprocher puisque c’était clairement le plus gros point fort du jeu et cela reste encore vrai plus d’un an après. Bien évidemment, un petit temps d’adaptation est nécessaire pour reprendre les mécaniques en main et une fois fait, le sang de Titans coule à flot! Rares se sont faites les nouveautés, puisqu’elles ne se sont risquées qu’à de nouvelles armes jouables: les armes à feu et les lances foudroyantes. Bien que moins efficaces que les épées de l’équipement tridimentionnel, leurs prises en main s’avèrent tout aussi réussis et permettent une approche différente plus axée sur du combat à distance.

Du côté des missions, on retrouve un déroulement identique, le but étant de repousser les Titans, et de sauver tel ou tel coéquipier. De temps à autre, on rencontrera des missions d’un tout nouveau genre comme devoir bombarder un Titan sur ses points faibles, mais surtout durant le troisième et dernier « arc » (je n’en dirai pas plus). Parfois, notre combat s’étendra à défier d’autres humains, ce qui rend le gameplay de l’équipement tridimentionnel significativement moins adapté. Bref, si l’impression de déjà vu est belle et bien présente et si notre équipement atteint sa limite de jouabilité face à nos congénères, cela n’enlève en rien l’efficacité de celui-ci à nous procurer une certaine impression de puissance face à ces humanoïdes titanesques.

3. Une technique inchangée

Côté graphismes, je ne m’attarderai que très peu dessus, puisque sur Nintendo Switch, A.O.T 2 Final Battle conserve les mêmes défauts que sa version précédente. Plutôt joli à regarder malgré des environnements assez vides, la distance d’affichage reste inchangée et les baisses de framerate sont toujours présentes et peut-être même un peu plus étant donnée certaines missions qui rassemblent un nombre conséquent de Titans à l’écran. On regrette donc le manque d’optimisations qui auraient pu redorer ne serait-ce qu’un tant soit peu son blason.

4. Et après?

Une fois les épisodes de personnages terminés, on peut s’adonner à une toute nouvelle activité: le mode reconquête de territoires. Plus concentré sur la gestion de notre Régiment, bien que cet aspect soit finalement accessoire, ce mode est totalement indépendant de l’histoire originale dans lequel nous reverrons certains personnages morts au combat. On rencontrera vraisemblablement les mêmes missions, grâce auxquelles on pourra améliorer notre QG et il faut surtout faire attention à bien nous ravitailler entre chacune d’elles. En somme, le but reste inchangé, on terrasse des titans à tour de bras dans un nombre de tours donné.

Un bon moyen de rallonger la durée de vie mais qui se dévoile, à mon goût, très rapidement peu passionnant.

Retrouver l’univers vidéoludique d’Attack On Titans fut un réel plaisir, j’avais oublié à quel point j’avais aimé le découvrir de cette manière. Son gameplay agressif reste un véritable coup de coeur. Mais cette extension Final Battle ne manque pas de défauts significatifs tels que sa narration plus discrète qui finalement ne s’adresse qu’aux fans ou encore le manque cruel de nouveautés. On remarquera une durée de vie et un contenu, bien que généreux (environ 5h pour finir le mode Episode de personnages) mais qui n’arrivent pas à la cheville du jeu de base.

Les plus

  • La suite des 2 premières saisons…
  • Le gameplay toujours aussi jouissif…
  • Les nouvelles armes
  • Les différents points de vues
  • Le charisme des personnages (Eren et Livaï principalement)

Les moins

  • …Une narration plus brouillonne
  • …qui atteint sa limite face aux humains
  • Pas d’optimisations techniques
  • Le mode reconquête de territoires peu passionnant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :