[Unboxing] PlayStation VR: découverte de la bête

Nous sommes le 19 octobre 2016, et je suis une heureuse propriétaire du tout nouvel accessoire de Sony dédié à la PlayStation 4: le PlayStation VR. Je me sens réellement chanceuse d’avoir réussi à en trouver un en magasin (sans l’avoir réservé au préalable), vu le succès qu’il a en même pas une semaine. A peine en ma possession, l’heure a été de l’unboxer petit à petit afin de vous partager la découverte de ma toute nouvelle acquisition. Comme un enfant le jour de noël, l’impatience me prenait pour pouvoir l’installer le plus vite possible. Mais ma foi, une telle bestiole mérite son unboxing comme il se doit.

Je vous présenterai pas à pas le déballage de cette petite merveille de technologie, qui en à peine quelques minutes d’essai m’ont convaincue à en effectuer l’achat. Je peux d’ores et déjà vous annoncer que de nombreux avis de jeux dédiés au PS VR seront publiés dans les prochaines semaines (j’avais pensé à jours, mais ça fait court).

 

Dans son emballage plutôt discret  (et pas aussi gros que je l’imaginais), une véritable merveille technologique vous attend. J’avoue avoir été agréablement surprise par le soin et le sens du détail que contient ce carton.

Sans surprise, la boîte n’est en fait qu’un sur-carton qui cache un emballage bien plus peaufiné.

img_3991

D’une sobriété sans précédent, cet emballage blanc estampillé du logo PlayStation, m’a tout de suite énormément plu. « C’est qu’une boîte… » Oui, mais elle a ce petit quelque chose qui m’a fait pensé à un objet de collection (ce qui au jour d’aujourd’hui n’est pas tellement faux, trouvé un PlayStation VR n’est pas une mince affaire). « Mais allez, dépêche-toi de l’ouvrir! »

IMG_3992.JPG

On commence à causé un peu plus mais le vrai contenu est encore bien caché. Vous l’aurez compris, le premier document de la plus haute importance est à portée de main: la notice d’installation. En dessous, vous trouverez 3 compartiment, renfermant les différents câbles (je vous ai quand même épargné la photo de leur déballage).

Voici donc, pour votre plus grand plaisir (et ça l’a été aussi pour moi), le PlayStation VR sous toutes ses coutures. De coté, de face, de derrière, bref petit panel d’images pour vous le présenter au mieux. Pour info, il est beaucoup plus léger qu’il n’y parait (heureusement, cela dit, pour nos petites têtes), et je trouve, d’une qualité incroyable. Seul petit bémol, lors de la première installation, ça sent fort le plastique neuf (insérer un émoticône qui rigole ici).

Parlons maintenant de cette petite chose. Communément appelé boitier processeur, il permet de faire le lien entre votre PS VR, votre PS4 et votre écran et gère tout ce qui est audio 3D, entre autre, grâce à la connectique HDMI. L’importance de ce boitier est posée, mais ce que j’apprécie tout particulièrement est son look mini PS4. Un beau clin d’oeil à sa grande sœur.

Mais ce n’est pas tout. Le constructeur japonais a soigneusement pensé à tout et nous a rajouté quelques petits bonus. En premier lieu, et non des moindres, une petite chiffonnette douce, qui va certainement s’avérer très utile pour le nettoyage des lentilles. Et soyons honnêtes, l’objet en lui-même est commun, et pourtant son inscription « PlayStation VR » et les logos des 4 touches de prédilection de la manette imprimés sur toute la surface font plaisir à voir.

Enfin, histoire d’essayer un peu les titres du line-up du casque de réalité virtuelle, Sony nous fournit un disque de 8 démos. Vous pouvez donc essayer: RIGS, PlayStation Worlds VR, Driveclub VR, Tumble VR, Battlezone, EVE: Valkyrie, Headmaster et Wayward Sky. Pour les plus patients, et les mieux équipés en réseau internet, un ensemble de démos pesant pas moins de 34Go est disponible sur le PlayStation Store (gratuitement bien évidemment) et inclus un peu plus de titres à essayer.

IMG_3993.JPG

En terme de quantités de câbles, il n’y pas spécialement plus que ce qu’il y a derrière nos installations visuelles. Certains se permettait de troller quant au nombre de câbles à brancher, en fait il n’y a qu’un seul câble HDMI (et non 4), un seul câble USB (et non 3), l’alimentation du boitier processeur et son branchement au branchement au casque. Si on s’organise bien, seul ce raccord est visible.

Cette journée a été sous le signe de la chance et je ne suis pas peu fière de mon achat du jour, qui m’a vraiment impressionné en terme de qualité et d’immersion. Je le conseille à tout possesseur de PS4 friand de nouvelles sensations et fan de nouvelles façons de jouer. Si vous le pouvez, essayez, c’est impressionnant.

 

8 commentaires sur “[Unboxing] PlayStation VR: découverte de la bête

Ajouter un commentaire

  1. Cool ce petit unboxing ! Par contre je suis impatient de voir ce que vaut réellement ce gadget en matière d’immersion et de réalisme. Il est vrai qu’il s’est vendu comme du pain ces derniers jours (normal tu me diras, il vient de sortir !) mais on verra si le PSVR tiendra la route sur le long terme. Je ne sais pas pourquoi mais pour moi ça ne reste qu’un produit de niche…

    Aimé par 1 personne

  2. Super unboxing, comme Je suis un gameur.com, je ne sais pas trop pourquoi mais je ressens la VR comme un marché réservé à un certain public. Pour ma part ça ne m’intéresse pas :/

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprend tout à fait. Je pense que chacun à une approche différente envers les jeux, la VR en est une toute nouvelle et toute fraîche. Chaque joueur a ses besoins et ses exigences en matière de jeux que la VR ne peux pas forcément satisfaire. Je ne m’y étais pas plus intéressée que ça jusqu’à maintenant, cela ne m’attirait pas, si tu m’avais dit il y a 6 mois que je m’achèterai le PS VR, je t’aurais rit au nez 😂

      Aimé par 1 personne

      1. Après je ne reste pas fermée, un Pokémon ou Zelda VR je dis pas non, ou même un Assassin’s Creed 🙂 Je pense qu’il faut voir l’évolution 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Pour profiter pleinement de l’immersion de la VR, il faut l’admettre le FPS est ce qui remplit pleinement cette condition du coup j’ai un doute sur les titres que tu cites. Mais bon on va avoir droit à un Resident Evil en VR alors pourquoi pas.

        Aimé par 1 personne

    1. Cela dépend. Plus je joue en VR plus mes sessions sont longues. Par exemple, quand j’ai fait Batman Arkham VR à 100% je l’ai fait d’une traite soit 2 fois le jeu entier et environ 3h d’affilée

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :