[Avis] Destiny Les Seigneurs de Fer: Passez à l’attaque Jeune Griffe

Cette année, Destiny fête son deuxième anniversaire et entame une troisième année qui débute grâce à sa quatrième extension (c’était pas fait exprès) nommée Les Seigneurs de Fer (Rise of Iron en anglais). Pour rappel, Destiny est aux mains des équipes de Bungie, célèbres pour avoir créer la série Halo, et édité par Activision. 

Cela faisait 9 mois que je n’avais pas remis les mains sur ce MMO-FPS pour diverses raisons et puis arriva l’annonce de ce nouveau DLC. Il n’y a pas à dire, on a beau se plaindre, en avoir marre, Destiny fait partie de ces jeux qui rendent accro et qui nous attirent comme des aimants (quand bien même on aime le style bien évidemment). 


Histoire de vous mettre dans l’ambiance, voici le trailer de lancement (très réussi soit dit en passant) de cette nouvelle extension.

Ça vend du rêve, non? N’est ce qu’un rêve ou cette bande-annonce devient-elle réalité? La réponse…maintenant. 

Faisons un rapide point sur ce qu’apporte cette énième extension au titre. 

  • Nouveau mode histoire
  • Nouveau Raid (depuis le 23 septembre)
  • Nouvel assaut 
  • Nouveau mode PvP et 4 cartes 
  • Nouvelle région (les Contrées Infestées) et de nouveaux ennemis
  • Augmentation de la lumière maximum à 400
  • Nouvel espace social (le Temple de Fer)
  • Nouvelles armes et armures
  • La Forge de l’Archonte (la Cour d’Oryx 2.0)

Avec tout ça, y a de quoi faire.


Commençons par le commencement: le mode histoire. Ne nous voilons pas la face, le plus gros point faible de Destiny c’est son scénario, enfin le scénario que les développeurs ont bien voulu intégrer au jeu, puisque quand on décide de lire les cartes de Grimoire (disponibles sur le site de Bungie ou via l’application companion) , on se rend compte que l’histoire est en fait bien plus complexe et complète qu’on ne l’imaginait. En se penchant un peu un plus sur ces morceaux d’histoire, on se rend compte que les Seigneurs de Fer sont présents depuis un moment maintenant dans l’univers du jeu et qu’ils apportent beaucoup au scénario final. L’arrivée de l’extension faisait énormément espérer les joueurs, le scénario allait-il être plus complet qu’à son habitude? 

Je vais être directe: malheureusement non. Bungie nous plonge dans le vif du sujet d’emblée sans fournir plus d’explications sur les origines de cette extension, et c’est très dommage. Dans Les Seigneurs de Fer, notre guide est le Seigneur Saladin que nous connaissons déjà depuis fort longtemps puisqu’il était présent à notre Tour une fois par mois, une semaine durant, pour nous faire combattre à la Bannière de Fer, événement PvP très apprécié des joueurs. 

Dans cette nouvelle aventure, le dernier des Seigneurs de Fer nous raconte brièvement l’histoire de son escouade et nous forme à combattre les Déchus Symbiotiques qui ont pris le contrôle de l’ARIA (je reste dans le vague histoire de ne spoiler personne) et les empêcher de passer au delà du mur du Cosmodrome. Comptez 1 petite heure pour finir les missions principales et secondaires. Un peu (très) léger en terme de contenu (encore) et décevant quand on connaît l’ampleur que peut prendre l’intégralité du scénario de Destiny. Faisons avec (il faut bien), mais je met quand même l’accent sur le fait qu’une nouvelle histoire et l’abandon de la famille de Cropta fait réellement du bien, attelons nous maintenant aux quêtes et au remplissage de notre carnet d’exploits. Personnellement, je me suis empressée d’obtenir mon Gjallarhorn, qui fait son grand retour. 

À ce jour, le nombre de quêtes est très limité aussi, comptez une dizaine de quêtes dont 4 exotiques pour obtenir des armes. Spoiler alert le lance-roquettes à tête de loup en fait partie. Cela dit quand on a 3 personnages et qu’on aime être à jour sur ses quêtes, le faible nombre de celles-ci n’est pas plus mal. Attention toutefois, toutes les quêtes ne sont pas forcément disponibles immédiatement (je pense à celle permettant d’obtenir le Chardon An 3 ou le Khvostov, notamment). 

Le carnet d’exploits quant à lui vous demandera d’effectuer différentes actions en PvE et PvP et qui vous permet d’obtenir des équipements de Seigneur de Fer et autres petits bonus sympathiques. 

Quêtes et carnet vous demanderont forcément de passer par la Forge de l’Archonte. C’est la nouvelle Court d’Oryx en somme mais avec des Symbiotes. Y participer est toutefois légèrement plus « compliqué » puisqu’il vous faudra des Offrandes d’ARIA obtenables aléatoirement sur vos ennemis et ne sont pas « farmables ». Comprenez là-dedans que vous ne pouvez transporter qu’une Offrande sur vous à la fois et n’en mettre qu’une dans votre coffre. 


Collecteurs, vandales, serviteurs, capitaines, chaque offrande correspond à un type d’ennemis. 

Tout comme sur le Cuirassé, vous avez différents niveaux de difficulté, et pour l’instant l’Offrande légendaire est relativement ardue, le défaut de ce nouveau mode d’événements publics étant qu’il n’y a jamais personne, allez savoir pourquoi. 

Cette nouvelle « arène » est plutôt chouette, son plus grand défaut étant son fonctionnement. N’avoir qu’une offrande à la fois peut vite vous prendre la tête. Bungie a voulu lutter contre la duplication qu’ils avaient rencontré avec la rune Argonarque dans le Roi des Corrompus. 

Pour l’instant rien de folichon, l’histoire est (trop) courte, les cinématiques, bien que magnifiques, sont (trop) peu nombreuses et voilà maintenant qu’il faut qu’on se remette à faire des contrats et des missions de patrouille (que je n’avais plus refait depuis…1 an), cette fois-ci auprès de Shiro-4 au Temple de Fer qui propose 4 contrats par semaine. Enfin, il faut, tout dépend si vous voulez remplir votre carnet d’exploits ou pas. 

Côté PvP (joueur contre joueur), vous pouvez partir à la découverte d’un tout nouveau mode appelé Suprématie. Aucune surprise pour les aficionados de Call of Duty puisqu’il s’agit ni plus ni moins que du mode Élimination Confirmée, le but étant de récupérer les insignes déposées par vos adversaires à leur « mort » pour faire grimper votre score et celles de vos alliés pour empêcher une victoire adverse. 

Bon, c’est bon tout le monde est stuffé? C’est parti, on part dans le Raid. Afin de ne gâcher le plaisir de personne, aucune image des étapes ou des boss ne sera ajoutée à l’article. Vous pouvez sereinement continuer de vous régaler sur ce billet (enfin, j’espère que vous vous régalez). 


Le plus dur dans Destiny, et ce type de jeu en général, c’est de former une équipe de 6 joueurs coordonnés entre eux pour pouvoir venir à bout des différents raids. Et c’est d’autant plus vrai avec le dernier nommé « Fureur Mécanique ». Les étapes et les ennemis s’enchaînent avec de nouvelles méthodes pour les vaincre. Disponible depuis le 23 septembre, nous sommes partis à la chasse au Symbiote qu’une dizaine de jours après, le temps de s’équiper correctement et surtout de trouver les bons joueurs (étape pas toujours évidente). Mon avis sur ce raid? Après une Chute du Roi que je qualifierai de très moyenne, Fureur Mécanique a nettement rehaussé la barre. 

On commence en extérieur avec une étape qui nous met tout de suite dans le bain, mais qu’est ce qui nous attend derrière? Le raid est intense à chaque nouvelle zone atteinte. Le level design est des plus réussi à mon goût, très fourni avec une succession d’étapes dans des pièces aussi jolies qu’elles peuvent être inquiétantes et des ennemis des plus coriaces. Forcément, la première tentative a été la plus longue, mais on prend vite goût à enchaîner le raid, le faire et le recommencer. 


Pour le coup, Bungie n’ont pas été avares en nouveautés concernant les combats de boss  et énigmes à résoudre et c’est très appréciable. Seul hic, quelques bugs peuvent surgir et vous oblige à recommencer l’étape, mais on passe au dessus de ça. En tout cas, l’ambiance est au rendez-vous, que ce soit du côté graphique et sonore.

Parce que oui, quand on joue à  Destiny, on ne peut pas passer à côté de sa bande son. Qu’on aime le jeu ou pas, on ne peux pas nier que ses musiques sont juste incroyables. Pour les Seigneurs de Fer, pas d’exception, les compositeurs de Bungie envoient encore du lourd avec une nouvelle flopée d’airs musicaux qui collent parfaitement à l’ambiance générale. Des airs parfois très Game of Thrones-esque, c’est vrai, mais aussi des musiques de la première heure remises au goût du jour qui accompagnent mélodieusement nos Gardiens dans leur périple. Un régal pour les oreilles qui peut parfois nous faire oublier nos coups de gueule sur le jeu. 

Les Seigneurs de Fer est une extension très agréable à faire. On aimera son univers et les nouveautés mais la déception sera vite omniprésente à cause de sa durée de vie. L’histoire n’est pas assez développée et malgré tout, on déplorera encore un cruel manque de contenu. L’heure est encore à l’obtention de plus hauts équipements et armes malheureusement on tourne vite en rond. Mais comme je le disais, Destiny rend accro et malgré ses défauts on y revient toujours. Et ça, ça vaut tous les avis du monde. Sur ce, je vous laisse, j’ai des rangs de Bannière de Fer à monter. On se donne rendez-vous pour le prochain article! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :