[Critique] Pixels: Pour les nostalgeeks 

Distribution: Adam Sandler, Peter Dinklage, Kevin James, Michelle Monaghan, Josh Gad

Réalisateur: Chris Columbus

Année: 2015

Genre: Comédie, Science-fiction

  

Pour inaugurer la nouvelle rubrique du blog, j’ai decidé de vous parler de Pixels, une comédie familiale, qui, de surcroît ne quitte pas le thème principal du blog du jeu vidéo! 

Plantons le décor. En 1982, un petit groupe de jeunes geeks participe aux championnats du monde de jeux sur bornes d’arcade. À cette occasion, une capsule contenant les images de l’événement est envoyée dans l’espace, dans l’espoir qu’une vie extraterrestre la découvre. Une trentaine d’années plus tard, nos protagonistes ont bien grandi (pour la plupart), l’un d’entre eux est même devenu Président des États-Unis (si, si c’est important de le préciser), et la capsule a bien été découverte mais pas du tout interprétée de la façon souhaitée. Et oui, le message a été perçu comme une déclaration de guerre. L’arsenal envoyé pour nous combattre? Nos personnages de jeux vidéos! Et quoi de mieux qu’une bande de joueurs pour vaincre des jeux? Ben… rien. 

 

 
Dès les premières informations qui sont tombées sur ce film, je ne cache pas que le concept m’a énormément plu. À la base, Chris Columbus s’est inspiré d’un très court métrage (2 minutes 30) français du nom de…Pixels, sorti en 2010 et réalisé par Patrick Jean

L’idée de départ est excellente: nos propres jeux sont utilisés contre nous pour nous détruire, et le seul moyen d’en venir à bout est de demander l’aide à des experts en la matière: des joueurs, appelés « Arcaders » dans le film. Malheureusement, j’ai trouvé l’idée beaucoup trop inexploitée. À la fin du film, la première réaction qui m’est passée par la tête a été « c’est tout? ». Je m’attendais à une plus grande ribambelle de jeux envahisseurs, plus vaste en terme de licences, et à des combats plus…compliqués. 

En ce qui concerne le casting, la présence d’Adam Sandler peut faire peur, mais rassurez-vous nous avons échappé au côté loufoque du comédien auquel il nous a habitué dans nombreux de ses films. Ouf. La diversité de la distribution est plutôt agréable. Outre le duo Sandler/James, la présence de la séduisante Michelle Monaghan et de Peter « Tyrion » Dinklage n’est pas pour déplaire. Les acteurs s’accordent plutôt bien ensemble et la bonne humeur est omniprésente.

Côté effets spéciaux, je n’ai rien à dire. C’est beau, c’est coloré, c’est très plaisant à regarder. Pour le coup la production a vu grand, et par conséquence nous aussi. Les pixels ont été très bien intégrés à « notre monde » et plutôt bien remis au goût du jour. D’ailleurs, en parlant de goût du jour, précisons que c’est un film produit par Columbia Pictures, autrement dit Sony, la nouvelle génération de consoles et de jeux, y seront donc présentes. Je n’en dis pas plus mais le face à face ancien/nouveau joueur est plutôt rigolo à regarder, on s’y reconnaîtra tous un peu. 

Pixels est un bon film familial, dépourvu de prises de tête et qui se laisse très bien regarder. Sans être le film de l’année, tout le monde y trouvera son compte. Certaines scènes sont un peu trop gnan-gnan à mon goût et sans grand intérêt. Malgré tout, Pixels vous fera passer un bon moment, que vous soyez un nostalgique d’époque ou un tout jeune joueur. Et le mot de la fin: je veux un Q*bert

   

2 commentaires sur “[Critique] Pixels: Pour les nostalgeeks 

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :